La réduction des émissions dues à la déforestation, la dégradation forestière, la conservation des stocks de carbone, la gestion durable des forêts et l’augmentation des stocks de carbone (REDD+) s’appuie sur des estimations fiables des stocks de carbone forestiers au niveau national.

Inventaire sur le terrain - Evaluation de la biomasseLes méthodes d’estimation des stocks de carbone forestier au niveau national sont soit sur la base des moyennes de biome, des inventaires forestiers ou de télédétection (GIBBS ET AL. 2007). Bien que les approches de la télédétection directe utilisant des capteurs optiques LIDAR, radar ou de très haute résolution montrent des résultats prometteurs au niveau infranational (TOLLEFSON 2009), les méthodes basées sur des inventaires sont encore nécessaires pour calibrer les nouvelles méthodes et fournir les données nécessaires à d’autres fins.

L’évaluation des stocks de carbone basée sur l’inventaire soit mis en œuvre en utilisant les facteurs d’expansion de la biomasse (l’approche dite indirecte principalement utilisé dans les inventaires forestiers nationaux) ou des équations allométriques tel que recommandé par le Guide des bonnes pratiques sur l’Utilisation des terres, changement d'affectation des terres et foresterie (IPCC GPG-LULUCF 2003). Dans la pratique, les approches directes et indirectes sont appliquées conjointement car l’utilisation de facteurs d’expansion peut fournir des solutions alternatives lorsque des mesures directes pourrait être impossible (SAINT-ANDRE ET AL. 2007).

Ensemble avec nos experts internationaux, nous offrons la planification et la mise en œuvre des inventaires sur le terrain pour évaluer les stocks de carbone et les changements des stocks de carbone. En outre, nous pouvons soutenir la mesure et le calcul des facteurs de dommage dans les différentes unités d’aménagement forestier (par exemple, concession d’exploitation forestière certifié, non certifiés) pour estimer les émissions de carbone causées par l’abattage sélectif.