GSE FM REDD

Présentation générale

L’Extension GSE FM REDD dans la République du Congo et du Gabon

REDD - Réduction des Emissions issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts

La Surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité (GMES) est une initiative conjointe de l’Agence spatiale européenne (ASE) et la Commission européenne (CE). L’Elément de service du GMES sur le Suivi des forêts (GSE FM) qui a été dirigé par la GAF AG depuis 2003 se donna comme objectif de fournir des services d’intervention en forêt à la communauté d’utilisateurs des forêts en les incluant dans la conception et la mise en œuvre des services. L’un des principaux segments politiques que le GSE FM soutient est représenté par le cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et son Protocole de Kyoto. Depuis 2006, GSE FM s’est impliqué dans le processus politique du Protocole de post-Kyoto «Réduction des émissions résultant de la déforestation et dégradation» (REDD) dans les pays en développement. Ainsi, un projet pilote REDD a été lancé au Cameroun en 2007, avec l’aval des parties prenantes et le financement de l’ASE, la Banque allemande de développement (KfW) et la GTZ. Le service REDD pour le Cameroun a offert d’importantes informations concernant l’évaluation de la déforestation pour le pays sur la base de cartes forestières pour 1990, 2000 et 2005/6 en utilisant des données d’OT de couverture nationale; en outre les méthodes de réalisation d’un inventaire national de la biomasse ont été élaborés. Egalement, le renforcement des capacités et le transfert de technologie aux homologues a été entrepris. Ces réalisations ont permis au GSE FM d’élaborer d’autres projets pilotes REDD dans la région du Bassin du Congo. En Décembre 2009 l’Agence spatiale européenne (ASE) a accordé à la GAF AG et ses partenaires un contrat pour mettre en œuvre les services GSE FM REDD dans la République du Congo et du Gabon.

Le portefeuille de services de GSE FM REDD comprend les éléments suivants:

  • Analyse des parties prenantes : Identification des besoins des intervenants sur le plan des conducteurs de politique spécifiques, des méthodes de travail et des cycles de prise de décision ainsi que les spécifications techniques pour les rapports
  • Cadre d’implémentation pour REDD : soutien au développement de cadres institutionnels pour REDD au niveau national
  • Scénarios de référence/Estimation de la déforestation : analyse par télédétection qui fournira des cartes des zones de forêt et des changements du couvert forestier applicables pour un scénario national REDD
  • Transfer technologique/Renforcement des capacités dans le pays : programmes visant à assurer que les méthodologies et les résultats du projet sont fournis aux partenaires nationaux et régionaux

Tout au long de la mise en œuvre du portefeuille de services, les principales lignes directrices pour la fourniture de ces services seront fondées sur le Guide des bonnes pratiques (GPG) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de 2006. Les résultats de ces activités soutiendront les pays au cours de leurs négociations internationales dans le processus d’élaboration des politiques de la CCNUCC.

Services actuels:

  • Cartographie de la déforestation: Le service offre des cartes du couvert forestier et des changements du couvert forestier pour les années 1990, 2000 et 2010. Les cartes du couvert forestier sont basées sur l’application de l’observation de la terre (optique et radar) et des données in-situ. Les changements du couvert forestier pour les périodes 1990-2000 et 2000-2010 seront estimés et en outre, les zones modifiées seront classés dans les catégories conforme au GIEC : terres cultivées, prairies; terres humides, établissements et autres terres. Ces produits sont des entrées de base pour le calcul des «données d’activité» pour les estimations des gazes à effet de serre dans AFAT. Les «données d’activité» se réfèrent à l’extension d’une élimination d’émissions, dans ce cas l’étendue de la zone de déforestation.
  • Cartographie de la dégradation: Le service de la dégradation mettra l’accent sur la dégradation des forêts due à l’exploitation forestière; ce sont les zones de forêts subissant l’exploitation sélective caractérisés par des sentiers de l’exploitation forestière, les lacunes et les espaces d’entreposage du bois. La dégradation des forêts exige une cartographie plus fréquente que l’évaluation de la déforestation, car les signaux de dégradation sont perdus rapidement. La technique de l’Analyse des mélanges spectraux (SOUZA ET AL. 2005) sera appliquée sur les données d’OT de haute résolution afin de classer les zones forestières «intactes» et «non-intactes». La différence entre les forêts intactes et non-intactes sera basée sur le seuil de fermeture du couvert dans la définition nationale de la forêt. Si aucune définition nationale n’est disponible, une définition internationale qui répond aux exigences du processus REDD sera adopté. Les enquêtes de terrain seront menées pour évaluer l’exactitude des produits de dégradation.
  • Renforcement des capacités: En plus des services offerts, les besoins en capacités pour la mise en œuvre d’un programme REDD sont évalués et documentés en collaboration avec les Points Focaux de la CCNUCC. En outre, des séminaires et des ateliers pour la formation en télédétection, SIG et l’interprétation des images seront organisés pour instruire des homologues locaux dans les techniques employées. Dans les cas où le niveau des homologues locaux ne leur permet pas d’assimiler les méthodes employées, la formation sera adaptée pour répondre à leurs besoins.

Profit pour l’utilisateur:

  • Les services GSE FM REDD ont fixé le cadre du suivi des forêts national. Une approche de l’étendue complète de la zone d’étude sera mise en œuvre pour surveiller le couvert forestier dans certaines zones. Cette approche peut être intégrée plus tard dans une approche nationale.
  • Les résultats des différentes étapes méthodologiques et les résultats aideront à tester la faisabilité du suivi à long terme au niveau national de la déforestation et, éventuellement, aideront à définir des questions de la dégradation. Comme ce sont des entrées essentielles pour la politique et la communauté scientifique le service GSE FM REDD sera une contribution directe à l’évaluation de la mise en œuvre de meilleures pratiques pour REDD. L’activité facilitera le dialogue sur le transfert de technologies liées à REDD grâce à la participation des organisations régionales. Les résultats des services GSE FM REDD fourniront au pays à la fois les mesures techniques et des informations empiriques pour appuyer leurs négociations lors des réunions (CdP) de la CCNUCC.
  • Les homologues locaux recevront une formation sur les techniques/les étapes méthodologiques employées dans la production des services REDD.

 

Financé par Consortium dirigé par

Service au Congo

Objectifs

L’objectif du projet pilote REDD dans la République du Congo a été de mettre en place un système pré-opérationnel pour le suivi du couvert forestier et ses changements dans le cadre de REDD+. Cela a impliqué l’utilisation des données d’OT (Landsat, DMC, RapidEye, SPOT) pour analyser les changements de la superficie forestière et de l’utilisation des sols; l’épreuve de différentes méthodes pour la cartographie de la dégradation; le renforcement des capacités du personnel local concernant la cartographie de la déforestation/dégradation et l’ensemble du processus REDD. Les services proposés ont été fournis par la société GAF AG en étroite collaboration avec le Ministère du Développement Durable et de l’Economie Forestière (MDDEF) de la République du Congo (Coordination REDD National).

Principaux résultats

Pour la République du Congo, des cas de services ont été développés en mettant l'accent sur les services REDD+ suivants: la cartographie de la deforestation, de la dégradation et le renforcement des capacités. Le projet a été soutenu en plus par des fonds supplémentaires du projet GEOFORAFRI pour compléter les produits 2010 afin de couvrir l'ensemble du territoire national.

Cartographie de la deforestation

Le service a fourni des cartes du couvert forestier et ses changements pour les périodes de 1990; 2000 et 2010 (voir la figure 1). Les cartes du couvert forestier sont fondées sur l'application de l'observation de la Terre (données optiques et radar) et des données in situ (voir la figure 2). Les changements du couvert forestier pour les périodes 1990 - 2000 et 2000-2010 ont été estimés et les zones modifiées ont été en outre classés dans des catégories conformes au GIEC: terres cultivées; savane; zones humides, infrastructure et autres terres. Ces produits constituent la base pour le calcul des «données d'activité" afin d’estimer les gaz à effet de serre pour le secteur AFAT.

Services et Produits GSE FM REDD

Figure 1: Cartes du couvert forestier et des changements du couvert forestier pour la République du Congo

GSE FM REDD Extension

Figure 2: Mission sur le terrain en 2011 dans les alentours de Ouesso (République du Congo) à trois zones (présélectionnées sur la base de données RapidEye) pour soutenir la cartographie à base d'OT et la formation en SIG.

Cartographie de la dégradation

Au cours du projet GSE FM REDD, de différentes méthodes pour cartographier la dégradation ont été testés (en mettant l'accent sur la dégradation des forêts suite aux coupes sélectives). La détection bi-temporelle de changements basée sur l'analyse des mélanges spectraux semble d’être prometteur pour une couverture temporelle restreinte et des scènes satellites appropriés, par exemple pour le suivi de la dégradation des forêts tropicales au cours des dernières décennies. (Voir la figure 3)

Cependant, comme il est prévu que la résolution temporelle augmentera de manière significative pour les applications futures, en particulier avec la disponibilité de données Sentinel-2, le suivi de la dégradation a été réalisé sur la base d’une analyse de trajectoires temporelles de données chronologiques pendant la phase 3 du projet.

GSE FM REDD Extension

Figure 3: Nouvelles activités d'exploitation forestière entre Février et Avril / Mai 2013 - calculated difference green vegetation fraction index (agrégées à 50 par 50 m)

Renforcement des capacités

Les besoins en capacités pour la mise en œuvre d'un mécanisme REDD+ ont été évalués et documentés en collaboration avec les points focaux de la CCNUCC. En outre, des séminaires et des ateliers de formation sur la télédétection, les SIG et l'interprétation des images ont été organisés pour former les homologues locaux sur les techniques employées. Les exemples incluent la formation du personnel du Ministère du développement durable et de l'économie forestière (MDDEF) en République du Congo sur la théorie de base de télédétection / SIG et la collecte des données in situ pour compléter les données de l'OT, ainsi que la formation en télédétection / SIG plus avancée tels que 2-3 employés ont reçu une formation dans les locaux de la GAF AG et SIRS en Europe.

GSE FM REDD Extension GSE FM REDD Extension

Service au Gabon

Objectifs

Le service proposé fourni par SIRS (SYSTEMES D’INFORMATION A REFERENCE SPATIALE, France) formera la base d’un système de suivi du couvert forestier de couverture complète à l’échelle nationale pour REDD dans la République du Gabon. Dans le cadre de ce projet, le prestataire de services envisage de développer un service de cartographie de la déforestation et dégradation forestière. En collaboration étroite avec l’organisation de l’utilisateur AGEOS (Agence Gabonaise d’études et d’observations spatiales, Gabon) et des organisations de consultants experts (par ex. IRD, CIRAD, CEMAGREF). Cela comprend un certain nombre d’activités allant de l’analyse des besoins de l’utilisateur, l’élaboration d’un plan de la durabilité du service, la mise en place d’une méthode de validation robuste, la fourniture de produits concernant le changement du couvert forestier et enfin le renforcement des capacités locales pour le suivi des gaz à effet de serre conforme aux lignes directrices du GIEC.

Activités

Les activités prévues sont:

  • Cartographie du couvert forestier du Gabon pour 1990, 2000 et 2010
  • Cartographie des changements du couvert forestier (classés en catégories d’utilisation des sols conformes au GIEC) entre 1990/2000 et entre 2000/2010
  • Produits de cartographie de la dégradation pour 2011 et 2012
  • Renforcement des capacités – Renforcement des capacités et formation de l’organisation de l’utilisateur (AGEOS)

Résultats attendus

  • Cartographie de la déforestation
    • Précision géométrique <30 mètres
    • Cartes avec une Unité de cartographie minimale de 1 ha
    • Précision thématique de 85% +/- 5% pour les classes forêt/non-forêt
  • Activités visant au renforcement des capacités
  • Implémentation d’un protocole de validation pour la comptabilisation du carbone dans le cadre de REDD

 

Partenaires du projet

Dirigeant du consortium

Organisations d'utilisateurs

  • logo
    AGEOS (Agence Gabonaise d'études et d'observation spatiales, Gabon)
  • logo
    Ministère du Développement durable, de l'Economie forestière et de l'Environnement (République du Congo)

Partenaires de recherche